• sous la toile

REINE DE BEAUTÉ!


⚜️ Marie-Antoinette et sa passion dévorante pour la mode.

Tout commence le 11 mai 1774, la jeune reine, vient de rencontrer Madame Rose Bertin, "marchande de modes". Elle est alors installée à Paris et sa créativité fait fureur. Son talent va lui permettre d'ouvrir en 1770 sa propre boutique, située rue du Faubourg Saint Honoré, nommée le Grand Mogol. Sa réputation la conduit rapidement à travailler pour la cour, notamment auprès de la reine, qui ne manque pas de l'inviter à de nombreuses reprises dans ses appartements privés. Ainsi, de véritables révolutions vestimentaires naissent dans le Cabinet doré de la reine. Les deux jeunes femmes se libèrent peu à peu des astreintes imposées par la cour. Le corset, par exemple, fut délibérément relégué aux cérémonies et non plus utilisé dans le vestiaire quotidien. D'ailleurs, la légèreté des tissus employés est flagrante, les tenues désormais imaginées par Rose Bertin, prennent une allure plus décontractée, à l'image de la fameuse robe dite "en gaulle", réalisée à partir de linon ou de mousseline de coton. L'apparition de cette tenue est un scandale à la cour en raison de sa trop grande simplicité. Une légèreté liée à l'évolution des moeurs du XVIII ème siècle, où le confort devient le maître mot du siècle des Lumières.

Le vestiaire de Marie-Antoinette est en réalité géré par le service de la Garde-Robe et renouvelé à chaque saison. La reine passe ainsi commande de trente-six toilettes réparties selon des grandes catégories. Ainsi nous pouvons retrouver les "grands habits", les "robes riches sur grand panier" ou encore les "robes de fantaisie". L'habillement de la reine évoluant constamment selon les occasions. Par exemple les "petites robes de fantaisie" sont davantage portées durant les soupers et après-midi, tenues plus légères particulièrement aimées par Marie-Antoinette. D'ailleurs la date de 1780 est une révolution dans l'Histoire de la mode. La reine préconise de ne porter qu'exceptionnellement le grand habit de Cour qui va être remplacé par la "robe à la française", beaucoup plus confortable. Un style que la reine pourra désormais porter fièrement dans son Petit Trianon. ⚜️


Voici ici le portrait de Marie-Antoinette avec sa robe dite "en gaulle", peint par Elisabeth Louise Vigée le Brun.



Aimeriez-vous lire d'autres posts sur la mode et la beauté à la cour ? 💐


0 vue

Sous la toile ©